Get Adobe Flash player

Atélier de formation dans le domaine du contrôle des finances publiques.

Du 03 au 05 août 2011 s’est tenu à l’Hôtel Franco de Yaoundé, un atelier de formation au profit des correspondants des médias et des représentants des organisations de la société civile dans le domaine du contrôle des finances publiques.

Ce séminaire était organisé par la Chambre des Comptes de la Cour Suprême, en collaboration avec le Programme d’Amélioration de la Gouvernance et de la Transparence dans la Gestion des Finances Publiques (PAGT/FP).

L’ANIF était représentée à ces travaux au titre d’observateur.

Il était question d’initier les responsables de plusieurs organes de presse, chaines de radio et télévision privées et publiques présents à ce séminaire sur le langage, le corpus juridique et institutionnel et les procédures d’usage en matière de contrôle des finances publiques.

Séminaire de formation des évaluateurs sous régionaux en matière d'évaluation mutuelle.

Le GABAC a organisé à Libreville du 11 au 13 août 2011, un séminaire de formation des autorités Gabonaises à la méthodologie d’évaluation mutuelle telle que recommandée par le GAFI.

Ce séminaire a bénéficié de l’assistance technique des experts de la Banque Mondiale, du GAFI et de la Banque de France.

Le but de cette rencontre était de préparer les autorités gabonaises aux différentes étapes et objectifs de l’évaluation de leur dispositif national de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Deux responsables de l’ANIF du Cameroun ont pris une part active à ces travaux, en tant qu’experts responsables des pools juridique et financier de l’évaluation en projet.

Participation de l'ANIF au cours "pilote" sur l'analyse stratégique à Doha au Qatar du 12 au 15 Septembre 2011.

Ce cours organisé conjointement par le Groupe Egmont et la Banque Mondiale et financé par le Royaume Uni et le Qatar, a connu la participation des Analystes d’une vingtaine de Cellules de Renseignement Financier.

Le cours avait un double objectif :

D’une part, fournir aux participants les bases et les techniques de l’analyse stratégique, et d’autre part, en tant que cours « Pilote » dispensé pour la première fois, recueillir les critiques et les suggestions des participants.

Atélier de formation au profit des correspondants des médias et des représentants des organisations de la société civile.

Du 03 au 05 août 2011 s’est tenu à l’Hôtel Franco de Yaoundé, un atelier de formation au profit des correspondants des médias et des représentants des organisations de la société civile dans le domaine du contrôle des finances publiques.

Ce séminaire était organisé par la Chambre des Comptes de la Cour Suprême, en collaboration avec le Programme d’Amélioration de la Gouvernance et de la Transparence dans la Gestion des Finances Publiques (PAGT/FP).

L’ANIF était présente à ces travaux en qualité d’observateur.

Il était question d’initier les responsables de plusieurs organes de presse, chaines de radio et télévision privées et publiques présents à ce séminaire sur le langage, le corpus juridique et institutionnel et les procédures d’usage en matière de contrôle des finances publiques.

Plénière des ANIF organisée par le GABAC

L’ANIF du Cameroun a pris part, du 08 au 10 août 2011, à Libreville au Gabon à la première plénière des ANIF organisée par le GABAC.

Cette plénière qui a connu la présence des toutes les ANIF en dehors de celle de la Guinée Equatoriale comportait quatre points à l’ordre du jour à savoir:

1-l’état des lieux des ANIF : cet état des lieux a été fait par chaque ANIF sur son fonctionnement, son organisation, son opérationnalité, les difficultés rencontrées dans la réalisation des missions et l’expression des besoins à l’endroit du Coordonnateur de l’Unité de Gestion des Institutions de la CEMAC (URGRIF) ;

2- le compte rendu de la première réunion des ANIF tenue à Douala, du 31 mai au 03 juin 2011 : ce compte rendu a été fait par le Directeur de l’ANIF du Cameroun qui préside la Conférence des ANIF de la CEMAC, en abrégée « CAC »;

3- le rapport technique de la révision des textes qui régissent la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme en Afrique Centrale : le GABAC a procédé à la révision de ces textes de base, à savoir le règlement n°02/02/CEMAC/UMAC/CM du 14 avril 2002 portant organisation et fonctionnement du GABAC et le règlement n°01/03-CEMAC-UMAC-CM du 04 avril 2003 portant prévention et répression du blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme en Afrique Centrale.

Ces deux textes deviennent désormais et respectivement le règlement n°01/10/CEMAC/UMAC/CM du 02 octobre 2010 et le règlement n°02/10 du 02 octobre 2010 (voir lien).

De façon générale, la modification de ces textes  qui datent de 2002 et de 2003 vise entre autres, à arrimer leurs dispositions aux changements majeurs intervenus non seulement au sein de la CEMAC (le passage du Secrétariat Exécutif à la Commission de la CEMAC), au sein du GAFI avec la révision, l’adoption des 40+9 recommandations du GAFI et la reconnaissance de ces normes par le GABAC, mais aussi l’attribution au GABAC de la compétence de la conduite des évaluations mutuelles dans les Etats membres de la CEMAC, s’agissant du règlement 01/10.

Quant au règlement n°02/10/CEMAC/UMAC/CM, la principale innovation concerne la compétence liée du Procureur dans la conduite des dossiers de blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme.

4- la validation du Manuel de Procédures d’une évaluation mutuelle du GABAC

Ce manuel de procédures a fait l’objet d’un examen approfondi par les ANIF, les représentants du GAFI, de la Banque Mondiale, de la Banque de France et du GIABA.

Il s’agit d’un document présenté en (06) parties et des annexes  qui décrit l’ensemble des procédures qui régissent une évolution mutuelle.

Il convient de rappeler que l’objectif d’une évaluation mutuelle est de vérifier l'equivalence, la coherence et la conformité aux 40+9 recommandations du GAFI du dispositif LAB/CFT.

Ce document constitue une des conditionnalités essentielles pour la reconnaissance du GABAC comme organisme régional de type GAFI et un préalable à la conduite de toute évaluation mutuelle.

Par ailleurs et en marge de ces travaux, les Directeurs des ANIF ont tenu une session extraordinaire dans le cadre de la CAC pour procéder à la désignation du Secrétariat Exécutif de cette association, adopter le budget de fonctionnement pour l’exercice 2011-2012 et le logo de la CAC.

Il convient de relever que pour son premier exercice (2011-2012) la présidence et le Secrétariat Exécutif de la CAC sont assurés par l’ANIF du Cameroun.

Nous avons 40 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes le 20.06.2018
Semaine
723
Mois
3940
Mois der.
4679
poll1.gif