Get Adobe Flash player

Meeting

REUNION DU GROUPE EGMONT DU 11 AU 15 MARS 2018 A BUENOS AIRES EN ARGENTINE

Le Groupe Egmont a tenu une session des groupes de travail (Working Group session) du 11 au 15 mars 2018 à Buenos Aires, en Argentine. Cette session, couplée à la réunion du Comité Egmont, à celle des groupes régionaux et des Chefs de Cellules de Renseignement Financier (Head of FIU), avait pour thème central « la lutte contre le blanchiment des produits de la corruption ».
L’ANIF a pris une part active à cette session non seulement à la réunion du Comité Egmont où le Directeur est membre de plein droit en sa qualité de Président du groupe régional Afrique de l’Ouest et du Centre, mais aussi à celle du Groupe de travail « Membership, support and compliance » où elle présentait le dossier d’admission de l’ANIF du Congo, et à la réunion des Chefs des CRF.
Dans le Comité Egmont, les travaux ont porté principalement sur la finalisation du plan stratégique du Groupe Egmont pour les deux prochaines années et la question de relocalisation du siège du Secrétariat Exécutif de Toronto pour Ottawa au Canada.
Dans le groupe régional Afrique de l’Ouest et du Centre, le Directeur de l’ANIF a présidé sa première réunion en sa qualité de Président en exercice dudit groupe. Comme dans les autres groupes similaires, il a été question ici de solliciter l’avis des membres sur les sujets concernant le fonctionnement du Groupe Egmont (relocalisation du siège, plan stratégique, notamment), ainsi que du thème sur le blanchiment des produits de la corruption dont l’examen a été fait ici sous l’angle de la spécificité de la région Afrique de l’Ouest et du Centre.
Les CRF membres du groupe régional ont enfin adopté leur plan d’action pour la période 2018 – 2020, qui porte essentiellement sur la participation et la contribution effectives des CRF africaines aux projets et autres travaux du Groupe Egmont, l’assistance technique, l’accentuation des procédures d’adhésion pour les CRF non encore membres et le renforcement de la coopération entre CRF africaines pour les échanges rapides et spontanées d’informations en matière de lutte contre le financement du terrorisme.
Au niveau du Groupe de travail « Membership, Support and Compliance » qui s’occupe des questions de conformité des CRF et d’admission des nouveaux membres, l’ANIF du Cameroun, assistée de l’ANIF du Gabon a présenté le dossier d’adhésion de l’ANIF du Congo ; lequel dossier a été validé et l’admission du Congo a été soumise à l’avis des Chefs des CRF qui se prononceront sur ce sujet en septembre lors de la 25ème plénière du Groupe Egmont qui se tiendra en Australie.
En ce qui concerne les questions de conformité des CRF, l’ANIF a été désignée pour examiner les rapports des évaluations mutuelles des CRF de la zone Afrique.
La réunion des Chefs des CRF quant à elle a servi de cadre pour la validation des travaux des groupes (groupes de travail et groupes régionaux) et l’adoption d’une stratégie efficace de lutte contre le blanchiment des produits de la corruption.
Sur ce dernier sujet qui constituait le thème central des travaux de Buenos Aires, les Chefs des CRF, après avoir consolidé l’essentiel des propositions issues des différents groupes, ont élaboré une matrice de 31 indices éventuels des techniques de blanchiment des produits de la corruption. Sur la base de ces indices, la stratégie adoptée par le Groupe Egmont vise le renforcement de la coopération avec les autres acteurs nationaux, notamment les entités déclarantes et la structure en charge de la lutte contre la corruption. Cette stratégie doit être adossée sur l’indépendance opérationnelle et l’autonomie réelles de la Cellule de Renseignement Financier.

Nous avons 40 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes le 20.06.2018
Semaine
714
Mois
3931
Mois der.
4679
poll2.gif