Get Adobe Flash player

Meeting

PARTICIPATION DE L’ANIF AU SEMINAIRE SUR LA LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT DES CAPITAUX ET LE FINANCEMENT DU TERRORISME DANS LE SECTEUR BANCAIRE DU 21 AU 23 MARS 2017 A TUNIS

Du 21 au 23 mars 2017, s’est tenu à la Banque Centrale de Tunisie un séminaire, conjointement organisé par l’Institut de la Banque Centrale de Tunisie (IBCT) et l’Institut Bancaire et Financier International de la Banque de France (IBFI), sur « la lutte contre le blanchiment de capitaux et le Financement du Terrorisme dans le secteur bancaire »
Outre le représentant de l’ANIF, y ont participé les responsables de la CRF de la Palestine, des Banques Centrales du Maroc, de la Mauritanie, de la République de Guinée, du Comores, de la Russie, de la Nouvelle-Calédonie, des Etats de l’Afrique de l’ouest, des Etats de l’Afrique centrale et de la Tunisie.
Ce séminaire s’est déroulé selon une double approche : la présentation de différents modules par les facilitateurs d’une part, et les exposés des CRF participantes, d’autre part.
S’agissant des présentations, elles avaient pour objectif de mettre en exergue les obligations et les mécanismes de surveillance de LBC-FT dans le secteur bancaire.Il y en a eu quatre à savoir :
- les normes en matière de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (LBC-FT) ;
- le dispositif tunisien de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme appliqué au secteur bancaire ;
- l’état des lieux de la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme ;
- le contrôle sur place par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR).
Pour ce qui est des exposés des CRF, dont le but était de partager les expériences nationales en matière de LBC-FT, il y en a eu également quatre, présentés par les représentants de:
- la Commission Tunisienne des Analyses Financières (CTAF) ;
- l’ANIF du Cameroun ;
- l’unité du suivi financier de l’Etat de Palestine ;
- la Banque Centrale de Russie (Financial Monitoring and Foreign Exchange Control Department).

DEUXIEME ATELIER INTERREGIONAL SUR LA LUTTE CONTRE LE FINANCEMENT DE L’EXTREMISME VIOLENT AU SAHEL ET DANS LA CORNE DE L’AFRIQUE

Du 16 au 18 mai 2017, s’est tenu à Dar Es Salaam en Tanzanie, le deuxième atelier interrégional sur la lutte contre le financement de l’extrémisme violent au Sahel et dans la Corne de l’Afrique. Cet atelier organisé par l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC), faisait suite à une première rencontre sur le même thème qui s’est tenue du 7 au 9 février 2017 à Dakar au Sénégal.
Ces travaux ont connu la participation outre de deux responsables de l’ANIF du Cameroun, celle des représentants des Cellules de Renseignement Financier, des organisations de la société civile, des services de police et de gendarmerie du Cameroun, du Tchad, de la France, du Djibouti, du Burkina Faso, du Kenya, de la Tanzanie, du Bénin, du Mali, du Niger, du Nigéria et du Sénégal.
La rencontre avait pour buts d’examiner en profondeur les modèles de financement d’extrémisme violent identifiés ainsi que les moyens de détection et de lutte contre ce phénomène, mais aussi de présenter les diverses expériences des organisations de la société civile dans ce domaine.
Ainsi, des présentations ont été faites sur les expériences de la Diaspora (France), l’African Centre for Peace and Conflict Research (Tanzanie), la Plateforme des Femmes du G5 Sahel (Burkina Faso).
La rencontre s’est ensuite focalisée sur la mise en œuvre d’une stratégie de lutte contre l’extrémisme violent et le radicalisme qui se décline en analyse fonctionnelle, audit, conclusions, et utilisation de la méthode SWOT (Strength, Weakness, Opportunity, Threat).

Nous avons 30 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes le 20.06.2018
Semaine
675
Mois
3892
Mois der.
4679
poll2.gif